La fiche d’information du syndic

La loi ALUR a instauré la mise en concurrence et proposé un outil ; le contrat de syndic type.
La loi ELAN enfonce le clou avec la mise en place d’un nouvel outil de comparaison des syndics entre eux : la fiche d’information sur les prix et les prestations proposées.

Cette fiche figure dans l’ordonnance “copropriété” du 30 octobre 2019. Deux ans plus tard, parait le décret la définissant. Elle entrera officiellement en vigueur au 1er janvier 2022. Chaque fois qu’un syndic proposera un contrat à une copropriété, il devra non seulement produire un contrat conforme au contrat-type ALUR, mais également une fiche d’information. Cette fiche d’information est donc à produire par le syndic chaque fois qu’il cherche à obtenir un nouveau mandat, qu’il soit syndic sortant, ou non.

Que contient la fiche d’information prix et prestations ?

Comme son nom l’indique ; les différentes prestations proposées par le syndic et les tarifs pratiqués.

Cette fiche est en quelque sorte un résumé du contrat de syndic. Son aspect synthétique est particulièrement intéressant. Sur trois pages, elle rassemble tous les éléments de comparaison essentiels. Elle facilite donc grandement la mise en concurrence, car toutes les informations sont reprises aux mêmes paragraphes et directement comparables.

Par ailleurs, la fiche d’information limite les possibilités de double facturation ou de sur-facturation. En effet, elle oblige le syndic à préciser comment il facture chaque prestation. Soit au temps passé, soit au forfait.

Les syndics n’ont pas le droit de modifier le contenu de cette fiche, à l’instar du contrat de syndic type. Ils ne peuvent ni retrancher des paragraphes, ni rajouter d’autres paragraphes et ou des commentaires. La fiche sera donc parfaitement similaire d’un syndic à l’autre hormis les informations à comparer justement.

Quels sont les apports de la fiche d’information ?

La fiche d’information va dans le même sens que la mise en œuvre du contrat-type ALUR. Une plus grande transparence, une meilleure information des copropriétaires et par conséquent une mise en concurrence facilitée. L’objectif final étant de limiter la progression des charges de copropriété.

Pour ce qui est de l’objectif final, il est un peu tôt pour faire le bilan. Par contre la mise en concurrence va forcément y gagner.
Les copropriétaires sont désormais outillés pour négocier point par point.
CoproConseils reprend ici chacune de ces opportunités de négociation pour ses adhérents. Vous pouvez également télécharger un modèle de fiche d’information.

Vous êtes adhérent et vous voulez lire l'intégralité de cet article ? Connectez-vous

La fiche d’information est-elle obligatoire pour tous les syndics ?

La disposition s’applique à tous les syndics à compter du début de l’année 2022. Mais les copropriétés ne seront effectivement concernés que progressivement au fil de leurs assemblées générales et suivant si l’élection du syndic est à l’ordre du jour.

En réalité cette fiche va donc mettre malgré tout quelques années à se généraliser.
En effet, toutes les copropriétés qui ont signé un mandat de trois ans avec leur syndic en 2021, ne se verront présenter une fiche d’information qu’en 2024.

Le texte ne précise pas si la fiche d’information prix – prestations doit figurer dans l’extranet de la copropriété. Mais cela nous semblerait logique.

Y-a-t-il des sanctions en cas de non remise de la fiche d’information ?

Une fois n’est pas coutume, le législateur a prévu des sanctions et une pénalité financière au cas où un syndic ne présente pas la fiche d’information.
L’amende prévue est une amende administrative et peut aller jusqu’à 15 000€. Attention une amende administrative signifie qu’il faut aller devant un tribunal pour faire condamner le syndic. Il faut donc être en mesure d’établir la preuve qu’il n’a pas remis cette fiche. Notez bien également qu’en aucun cas la non remise de la fiche n’est assimilé à une quelconque faute et cela ne remet nullement en cause le mandat d’un syndic qui aurait été élu sans avoir transmis sa fiche d’information.

Un syndic bénévole doit-il également remettre cette fiche d’information ?

Durant un relativement court laps de temps, les syndics bénévoles avaient l’obligation de remettre un contrat de syndic type exactement comme les syndics professionnels. L’ordonnance du 30 octobre 2019 a mis fin à cette obligation. Depuis juillet 2020 ce n’est plus nécessaire. Une copropriété peut tout à fait élire un syndic bénévole sans que celui-ci n’ait présenté de contrat de mandat à l’assemblée générale des copropriétaires. De la même manière, un syndic bénévole n’est pas soumis à l’obligation de remettre une fiche d’information prix et prestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *