Redéfinition des emplois de gardien-concierge et employé d’immeuble

 

Les pouvoirs publics ont entrepris de rénover et réformer en profondeur le statut et les rémunérations des salariés des copropriétés ; employé d’immeuble et gardien-concierge.

Après plusieurs avenants à la convention collective portant sur la revalorisation des rémunérations, la question du remplacement et autres, ils s’attaquent désormais à la définition même des emplois et de leur classification. Cette opération ayant évidemment des conséquences sur les salaires.

Avenant 86 à la convention collective des gardiens concierges et employés d’immeuble étendu relatif à la classification des personnels d’immeubles et de maintenance

La nouvelle classification des emplois est parue début 2015 sous la forme d’un nouvel avenant à la convention collective des gardiens concierges et employés d’immeubles ; l’avenant 86. Puis durant l’été 2015 cet avenant a été étendu à l’ensemble des salariés de copropriété qu’ils soient de catégorie A ou catégorie B.

Cette nouvelle classification s’applique désormais. La nouvelle étape dans sa mise en œuvre est la mise en conformité des contrats de travail avec cette nouvelle classification. Les employeurs ont jusqu’au 1er mars 2016 pour mener les négociations et adapter les contrats de travail.

Rappelons que l’employeur du salarié de votre copropriété est votre syndic. Ces changements légaux et règlementaires sont théoriquement transparents pour les copropriétaires. Néanmoins, il n’est pas impossible que cette mise en conformité ait des conséquences sur le salaire que la copropriété verse à son salarié et donc sur vos charges !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *